Etablissement médico-social
Fondation Commandant Baud
Chantre aux Daims 1
1143 Apples

Tél. 021 800 91 11
Fax : 021 800 49 21

Historique

charles-henri alphonse baud surnommé «le commandant», Charles-Henri Alphonse BAUD, surnommé «Le commandant», né en 1825, fut d'abord agriculteur avant de se tourner vers une carrière militaire et politique dès les années 1855. En 1895, il perdit sa femme, et n'ayant pas eu d'enfants, décida de léguer ses biens (y compris sa maison) à l'Etat de VAUD.

Au moment de son décès, en 1908, on pouvait lire sur son testament:

«Enfin, j'institue, comme seul héritier, l'Etat de Vaud à la condition que mon domaine ne soit ni morcelé, ni vendu, mais devra alimenter un établissement philanthropique à créer dans ma maison. Cet établissement, qui portera mon nom, devra être fondé dans les quatre ans qui suivront mon décès, et être prêt à fonctionner 2 ans après. Si le conseil d'Etat a la main heureuse dans son choix, il pourra rendre de bons services à la contrée et au pays et c'est ce que je désire de tout mon cœur.»

En 1912, le grand conseil décide de la création d'un «Asile pour femmes infirmes et incurables». En 1914, après des travaux d'aménagement, l'Asile Commandant BAUD ouvre ses portes, avec une capacité de 46 lits. En 1928, grâce à un don complémentaire, des travaux de réaménagement sont effectués. La direction de l'établissement était à cette époque assurée par un couple qui devait en parallèle s'occuper de l'institution et du domaine agricole. En 1975, l'état de Vaud décide de séparer ces deux activités en nommant un directeur pour l'institution, l'exploitation agricole restant exploitée par le couple présent à ce moment là. En 1983, une convention est signée entre l'Etat de Vaud d'une part et 12 communes, d'autre part, ce premier ayant décidé de faire bénéficier les Communes proches d'Apples. Les communes concernées sont: Apples, Ballens, Berolle, Bière, Bussy-Chardonney, Clarmont, Colombier, Denens, Mollens, Reverolle, Vullierens et Yens.

En 1987, de grands travaux de réfection transforment les anciens bâtiments de l'EMS et créent des appartements destinés à la location. Directeur de l'établissement de 1979 à 2007, Roland JAQUIER n'a pas cessé d'insuffler sa philosophie dans l'élaboration de son concept d'accompagnement: outre l'ouverture et l'innovation qu'il apporta, il participa à la création de l'accueil temporaire et au développement des structures intermédiaires.

Depuis Juillet 2007, c'est Catherine PAVAUX (à ce moment là infirmière-cheffe de la Fondation), qui a repris la Direction; elle est entourée des 85 employés qui composent l'équipe des collaborateurs.

Publication:
Le Pot'âgé à l'an vert

  •  
     
  • Mai 2020 - n°21
  • Décembre 2019 - n°20
  • Juillet 2019 - n° 19

voir tous les journaux

Votre produit a été ajouté au caddie